Ceux qui me connaissent savent que j'ai beau être né au pays de la croix-rouge, je boude rarement mon plaisir au moment de tirer sur l'ambulance. Du coup, voilà déjà plusieurs années que je prenais un certain plaisir à voir Microsoft planter tous les virages du nouveau web, participatif d'abord, et puis mobile (donnez leur les numéros que vous voulez).

Et voilà que quelques jours à peine après que Forbes, la gazette décomplexée des très gros sous, a appelé à dézinguer son boss, Microsoft ouvre grand son manteau et nous agite sous le nez sa petite surprise : une tablette qui tourne sous son nouveau système d'exploitation. Tiens, ah bon ? J'ai regardé la pub (jolie d'ailleurs) et j'ai pour la première fois le sentiment que ça va le faire, ils tiennent quelque chose. 

Alors voilà, je me mouille, les paris sont ouverts. La tablette Surface (c'est son nom), succès ou raclée ? Moi je dis succès. Rendez-vous dans quelques mois...